Merlin voyances

Merci de vous identifier pour accéder au forum !
Merlin voyances

Voyances, soins holistiques, intercession, géobiologie, bioénergétique


    LA TERRIBLE ET MERVEILLEUSE HISTOIRE RACONTEE PAR LE BAROMETRE

    Partagez

    Merlin voyance
    Admin

    Messages : 685
    Date d'inscription : 07/03/2010
    Age : 47
    Localisation : Caen

    LA TERRIBLE ET MERVEILLEUSE HISTOIRE RACONTEE PAR LE BAROMETRE

    Message  Merlin voyance le Mer 31 Oct - 3:26

    LA TERRIBLE ET MERVEILLEUSE HISTOIRE RACONTEE PAR LE BAROMETRE

    Le BAROMÈTRE DU COMPORTEMENT raconte une histoire, celle des humains.
    C'est celle qu'a transcrite Michel Auffret en se basant sur l'étymologie - du grec etumologia, de etumos « vrai » - de chacun des mots du Baromètre (entre parenthèses).

    Voici cette très ancienne histoire :

    Il était une fois un humain qui vivait heureux chez lui, heureux de cueillir, de trier et de remplir son panier (CHOIX), se laissant guider, heureux de donner et de recevoir, bien en harmonie avec l'abondance de la Nature, au service de ce grand pouvoir créatif qu'est la Vie, en un mot : au Paradis.
    Jusqu'au jour où lui vint l'idée qu'il pouvait très bien utiliser ce pouvoir pour lui seul, pour sa petite gueule, et ainsi être aussi puissant que la Vie. Aussitôt dit aussitôt fait, et à moi la belle ... vie, s'exclama-t-il ! Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il engageait aussi un terrible combat (ANTAGONISME) avec lui-même, au sein même de la Vie, pour redevenir cette Vie qu'il croyait illusoirement "être" alors qu'il n'avait pas fait ce qu'il fallait pour cela.
    Il se voyait comme un pieu bien planté et indéracinable, mais il fut violemment secoué dès que la bataille s'engagea (Attaqué). N'appréciant pas du tout ce remue-ménage, il sentit la haine monter en lui (Ennuyé), il cria comme une pie et en eut les dents pleines d'acidité (Agacé). Enfin, la situation avait le mérite d'être clair : les deux adversaires étaient en présence (Contesté), on allait voir qui serait le plus fort. Absorbé dans cette pensée, il ne vit pas venir la réaction de la Vie, et il se retrouva jeté à terre (Accablé) en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et il eut la sensation qu'un énorme poids lui pesait sur le corps (Surchargé). La bile lui enflamma les entrailles (Irrité) d'être ainsi en but à cette opposition (Contrarié). Il ne marchait plus du même pas que la Vie, c'était évident et ils ne pouvaient que s'éloigner l'un de l'autre (Indigné). Mais il n'allait quand même pas se laisser faire : il fallait se remettre debout et faire face (Résistant), reprendre sa place à tout prix (Opposant). Hélas, la terrible sensation d'être écrasé au sol, de devoir ramper comme un ver à l'horizontal (Inadéquat) était toujours là !
    Alors, la bile envahit à nouveau son corps (COLÈRE). Il se sentit rude, rocailleux, âpre (Exaspéré), son cœur était devenu dur, cœur de pierre, cœur brisé (Courroucé). Alors, hors de lui, égaré, il se sentait devenir fou (Furieux). Il voulut réagir mais il était aspiré vers le bas, sorti manu militari de son Paradis (Excédé), comme foudroyé sur place (Fulminant). Mis en boule, ballotté en tout sens comme une simple bulle d'air (Bouillonnant), il était en rage (rageant). Rassemblant ses forces, il voulu aller de l'avant, reprendre l'offensive (Agressif), ah ! Elle voulait la guerre, et bien il allait la lui faire la guerre ! (Belligérant) Mais il ne put pas. Sans comprendre pourquoi, il ne trouvait aucune stratégie (Irrationnel), comme malade de cet état dans lequel il était tombé, prisonnier d'une matrice pas très facile à vivre (Hystérique).
    Cette sensation, il se mit à la ruminer (RESSENTIMENT), elle tournait en lui, le mâchant dans sa chair (Blessé), comme une corde qui le ligoterait bien serré, une barrière qui le comprimerait (Embarrassé). Le sentiment d'une mort prochaine, de son assassinat lui effleura l'esprit (Meurtri). Il se demanda en fait si l'on était pas en train de faire un usage qu'il ne comprenait pas de lui (Utilisé), comme si on voulait le posséder, le dissoudre complètement (Abusé), le faire fondre, le rendre méconnaissable, rouge de honte (Confus). Oui, il se sentait à cet instant de peu de valeur (Inapprécié), jeté à jamais du Paradis (Rejeté) et cette idée frappa brutalement son imagination, le laissant sans voix (Muet de stupeur), complètement émoussé (Hébété), violemment heurté, choqué (Offensé).
    Il savait maintenant qu'il avait un ennemi (HOSTILITÉ ), un ennemi qui l'entravait par les pieds, comme une bête prise par la patte (Piégé), qui le déchirait de ses dents de loup (Harcelé), qui l'obligeait à se plier (Exploité), rendant vain toute tentative de redressement (Frustré), le mettant ainsi à part, à l'écart des autres, de tout secours (Privé), sans possibilité de reprendre sa place, son siège habituel (Dépossédé), mordu, déchiré à belle dent dans sa chair (Sarcastique), obligé d'assurer seul sa propre défense (Vengeur, Vindicatif), avec au corps cette odeur de rance qu'il ne savait comment guérir (Rancunier), odeur de prisonnier (Renfermé).
    Dans cette prison, il ne recevait plus rien (PEUR de PERDRE). Le lien qui le reliait au Paradis s'était détendu (Lâché, Délaissé), personne ne faisait plus attention à lui (Non-entendu). Il se sentait privé de chaleur, de sang (Amer), rayé des effectifs en quelque sorte (Désappointé), plus bon à prendre, plus bon pour le service (Déçu). Il sentait confusément comme quelque chose de suspendu, de saillant au-dessus de sa tête (Menacé), lui seul en bas, n'intéressant plus personne (Ignoré), comme une simple branche tombée d'un arbre (Laissé pour compte), sorti de la paix (Effrayé) car personne ne le cherchait, personne ne s'inquiétait de son absence du Paradis (Indésirable).
    Triste, maussade, fautif (CHAGRIN et CULPABILITÉ), il se savait livrer à lui-même et à ... il ne savait qui, (Trahi) mais absorbé par l'autre (Conquis, Vaincu), sans le moindre cœur pour se défendre (Découragé). Il ne recevait plus aucun soutien (Inacceptable) et savait que c'était le prix qu'il devait payer en réparation (Auto-punissant), jeté à terre (Abattu) sans ménagement, sans la moindre règle (Démoralisé), le cœur en miette (Cœur brisé). Foulé aux pieds, roué de coups (Battu) sans pouvoir faire quelque chose (Défait), renversé, écroulé (Ruiné), il ne se sentait plus un être vivant (Anéanti), plus capable de se relever, de rejaillir, de renaître (A bout de ressources).
    Il n'existait plus, ne savait plus s'il vivait encore, s'il avait encore sa place dans la réalisation différée de la vie (INDIFFÉRENCE). Tombé au plus bas, il ne pouvait être que le plus mauvais (Pessimiste). Il ne pouvait plus bouger (Immobilisé), complètement raide (Rigide), balourd, lourdaud (Engourdi), comme l'eau croupissante d'un étang (Stagnant), n'éprouvant plus rien (Insensible) que cette sensation de se démolir, de s'écrouler, de se réduire en morceaux (Destructif), de ne plus être relié à la Vie (Déconnecté).
    Mis à part, isolé (SÉPARATION), il ne recueillait plus rien (Négligé), plus du tout d'amour (Non aimé), pas la moindre aide (Inacceptable), mais vraiment rien, plus le moindre gramme d'amour à redonner ! (Sans amour, Non aimable). Il n'existait plus, n'avait plus la marque de la vie, le sceau de la vie (Insignifiant), pressé de haut en bas, enfoncé (Déprimé) dans la bile noire (Mélancolique), malade de la mort (Morbide), malade de l'absence de Vie (Sans vie), il savait qu'on l'avait proclamé bon pour y aller, qu'on l'avait désigné pour aller au ban, recruté pour une troupe sous le pouvoir de ... quelqu'un ! (Abandonné). On l'avait détaché du fil de la Vie (Déserté).
    Coupé de tout (NON CHOIX), quelle terrible sensation, quelle ultime sensation …
    À moins qu'il tende à nouveau la main pour cueillir (CHOIX), pour s'en remettre à la Vie et à nouveau recevoir (ACCEPTATION), retrouver le goût de ressentir à nouveau quelque chose (Choisissant de), être plus près (Approchable) de la source d'abondance, de la force, de l'aide (Optimiste), la capter à nouveau (Acceptable), s'attacher à elle (Adaptable) pour redevenir vigoureux (Valable), obtenir sa part comme attiré par une force magique (Méritant) et réussir à soulever le couvercle qui pèse sur lui (Ouvert).
    Pouvoir se donner la permission de remettre de l'ordre ! (DISPOSITION) Recevoir à nouveau (Réceptif), être sur le même plan que la Vie (Adéquat), se mettre sous sa main (Prêt), permettre que cette main le reprenne (Préparé), qu'elle le place là où elle veut, en bon ordre (Disposé), répondre à un engagement pris il y a longtemps, ré-épouser la Vie (Responsable), retrouver le cœur (Encourageant), être tout frais (Rafraîchi), vif, ardent, vitalisé (Plein de vigueur), retrouver la Vie, la vitalité (Revigoré), retrouver cette conscience, cette connaissance partagée (Conscient).
    Être en ses mains, être à sa juste place en son sein (INTÉRÊT) et étonné d'y être (Émerveillé), comme par un sort fantastique (Fasciné), uni de cœur (Accordé) comme de l'eau coulant dans le même sens (Sur la même longueur d'onde), inévitablement (Nécessaire) dans son cœur redevenu utile (Bienvenu), cueilli par Elle (Accueilli), embrassé, saisi ensemble (Comprenant, Compréhensif), ayant à nouveau de la valeur, estimé (Apprécié), être dans son essence (Essentiel), être aimé (Aimant) et tendre vers, faire attention à cet amour (Attentionné).
    Emporté par ce transport divin (ENTHOUSIASME), il s'élève en tournoyant vers les sommets (Diverti), le museau en l'air comme porté par une muse (Amusé), poussant des cris de joie (Jubilant), éprouvant un étonnement admiratif (Admirable), conduit à l'écart vers la tête, le chef (Séduisant), arraché du sol en tournant (Attirant), l'âme transportée (Ravi) par un chant magique (Enchanté), aiguillonné (Stimulé) par un souffle vital (Animé) qui le fait venir à lui, l'appelle hors de la tombe (Excité), secoué, lancé en l'air (Vibrant), tiré vers le ciel (Plein d'entrain), sans crainte, avec une grande foi dans ce lien loyal (Confiant).
    Libre de souci, cela lui donna une grande sécurité (ASSURANCE) et il se laissa aller à ce mouvement (Motivé), désireux de le faire, osant le faire (Audacieux), à l'abri, sans crainte pour ce qu'il y a devant (Protégé), sans secousse, ni anxiété ni agitation (Intrépide), plein de cœur à l’ouvrage (Courageux), valeureux (Brave), à nouveau en lien avec son étoile (Considéré), à nouveau mis dans une disposition physique et morale (Affectueux) pure, naturelle et sauvage (Fier).
    Sur le même plan que la Vie (ÉGALITÉ), tout arriva naturellement (Chanceux) et il collabora à la grande œuvre (Coopératif), entrelacé, enveloppé dans Elle (Impliqué), à nouveau délié, démêlé, débrouillé de ses liens (Résolu), sans limite (Déterminé), plein de confiance (Fiable), à nouveau réuni car capable de passer entre les mailles de ses liens (Concerné), d'une seule venue, pur, naturel, probe (Sincère) et mené en avant, conduit vers le chef, le sommet (Productif).
    Dans un juste rapport avec le cœur divin (ACCORD - HARMONIE), de cœur à cœur (En accord avec), dans la justesse de cet état (Congruent), comme sur le plateau d'une balance dans une juste pesée (Équilibré), il fit pousser les semences qu'il avait en lui (Créatif). Plein de bon sens (Sensible), regardant attentivement dans le bon sens, son image réfléchie comme dans un miroir (Intuitif) et voyant soudain à travers le miroir, clairvoyant du divin (Perspicace), en estimant toute la valeur (Appréciatif), souple et élastique tendu vers lui (Tendre), il fut en bonne condition pour goûter la douceur du moment (Doux).
    Seul, unique (UNITÉ), il se tut, il fit silence (Tranquille), entier, massif, intact et en bonne santé (Sauf), libre de tout souci (En sécurité), comme une mer par temps chaud (Calme), il fixa un accord, un traité avec la Vie (En paix), n'être qu'un avec Elle (Unifié). Il se savait plein (Complété), il se savait arriver au sommet (Achevé), empli assez (Comblé, Satisfait) pour résonner de la même note que la Vie (A l'unisson).
    Alors il put à nouveau cueillir, trier et emplir son panier (CHOIX), se laissant guider, heureux de donner et de recevoir, bien en harmonie avec l'abondance de la Nature, au service de ce grand pouvoir créatif qu'est la Vie, en un mot : au Paradis

      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc - 7:05